Ouvrir son restaurant en 7 étapes

Ouvrir un restaurant demande une préparation rigoureuse, que ce soit par passion, pour perpétuer une tradition familiale, par curiosité ou pour investir. Cependant, il ne suffit pas de savoir préparer et vendre de la nourriture pour réussir dans ce secteur. En effet, votre succès dépend directement du respect de la réglementation en vigueur dans votre secteur et de la gestion de votre établissement. Dans cet article, CECCA vous fournit la liste de toutes les étapes à respecter pour ouvrir votre restaurant et devenir restaurateur !

Ouvrir son restaurant et devenir restaurateur en 7 étapes 

Se faire accompagner par un spécialiste pour sa gestion comptable

Le secteur de la restauration est en constante évolution. Si vous voulez ouvrir votre propre restaurant, il est crucial de travailler avec un expert-comptable spécialisé dans le secteur du CHR. En effet, chaque établissement est unique et présente ses propres défis. En vous entourant d’une équipe de professionnels qui comprend les particularités de votre activité, vous garantissez votre succès. En plus des services comptables, juridiques et fiscaux proposés, il est important de choisir un expert moderne qui propose la mise en place d’outils digitaux afin de faciliter la gestion et les finances de votre entreprise. L’expert-comptable adapté à votre secteur vous proposera des outils pour payer directement vos fournisseurs, automatiser et gérer les fiches de paie de vos salariés, simplifier la transmission de vos pièces comptables, et connecter votre comptabilité avec vos logiciels de caisse et vos fournisseurs. Ces outils et services vous faciliteront grandement la tâche dans la gestion quotidienne de votre restaurant. Alors, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un spécialiste pour votre gestion comptable !

Choisir le local pour ouvrir un restaurant 

Le choix de l’emplacement idéal pour l’ouverture d’un restaurant est crucial. Pour assurer une bonne visibilité et un passage régulier de clients potentiels, il est important de choisir un emplacement stratégique accessible à tous. 

Pour l’achat de votre local, tout dépendra de votre budget et de votre désir d’acheter seulement les murs ou de reprendre un fonds de commerce. Si vous n’achetez pas les murs, vous devrez acheter un droit d’entrée (avec des loyers souvent plus conséquents par la suite) pour y installer ou reprendre un fonds de commerce.

Le choix de localisation de votre local peut s’avérer difficile pour les restaurateurs, car il ne faut pas seulement considérer la visibilité, mais également la facilité d’accès et la sécurité. Pour réussir l’ouverture de son restaurant, il est donc important de choisir une zone facile d’accès, proche des axes routiers, avec un parking à proximité et idéalement desservie par les transports en commun.

La proximité avec d’autres commerces est aussi souvent gage de succès. Ainsi, il est préférable de choisir un emplacement proche des centres commerciaux, des lieux de loisirs ou des boutiques du centre-ville. La zone commerciale peut également être une alternative intéressante si le concept du restaurant est adapté.

Enfin, pour garantir une bonne notoriété dès l’ouverture, il est important de miser sur la visibilité du restaurant. Il ne faut pas compter uniquement sur le bouche-à-oreille, mais plutôt cibler la clientèle visée (touristes, locaux, clientèle professionnelle) pour effectuer le choix du local.

Établir un business plan 

Si vous souhaitez ouvrir un restaurant, la première étape cruciale consiste à élaborer un dossier prévisionnel, c’est-à-dire un business plan détaillé. Cela vous aidera à avoir une vision claire des coûts à anticiper et des revenus que vous pouvez espérer générer. Pour élaborer votre business plan, vous devez déterminer les coûts de démarrage de votre restaurant, tels que le loyer, l’achat de matériel et d’équipement de cuisine, les frais de licence et les frais de marketing. Vous devez également prévoir les coûts d’exploitation courants, tels que les frais de personnel, les coûts d’approvisionnement en nourriture et en boissons, les frais de service public et les frais d’assurance. Ensuite, vous devez déterminer les revenus que vous pouvez espérer générer, en fonction du marché et de la concurrence dans votre région. Avec ces informations, vous pourrez élaborer un plan de financement solide et réaliste pour votre restaurant.

Rechercher un financement 

Une fois en possession de votre business plan, vous pourrez déterminer la méthode de financement par laquelle vous allez créer votre restaurant. Avez-vous les fonds nécessaires pour procéder à un auto-financement ? Avec cette méthode, vous investissez vos propres fonds pour démarrer votre entreprise. Cela vous donne un contrôle total sur le financement et vous permet de démarrer votre entreprise. Si vous n’avez pas d’économies suffisantes, d’autres solutions existent comme :

  • Les prêts bancaires. C’est l’une des formes de financement les plus courantes pour les entrepreneurs. Ils peuvent être utilisés pour couvrir les coûts de démarrage du restaurant. Cependant, vous devrez convaincre la banque de la viabilité de votre entreprise et vous devrez rembourser le prêt avec des intérêts.
  • Les subventions. Ce sont des formes de financement proposées par des entités gouvernementales, des organisations à but non lucratif ou des entreprises privées afin de soutenir les entrepreneurs qui répondent à des critères spécifiques. Elles peuvent être une option intéressante pour les porteurs de projets innovants répondant à des besoins sociaux, environnementaux ou économiques particuliers.
  • Les financements participatifs. Ce type de financement implique de solliciter des contributions financières auprès d’un grand nombre de personnes, généralement en ligne. Cela peut vous aider à obtenir les fonds nécessaires pour lancer votre restaurant sans avoir à rembourser un prêt ou à partager les profits avec des investisseurs. Cependant, cela peut être un processus long et nécessiter une bonne planification pour attirer les contributions nécessaires.

Connaitre la différence entre le permis d’exploitation d’un restaurant et la licence 

Le permis d’exploitation est un document officiel obligatoire pour ouvrir un établissement de restauration. Il est valable 15 ans et nécessite une formation payante. Il est également nécessaire de faire une déclaration auprès de la mairie ou de la préfecture de police avant l’ouverture.

De plus, il existe plusieurs types de licence pour vendre des boissons alcoolisées dans son restaurant. La licence “petit restaurant” permet de vendre des boissons comme le vin, la bière et le cidre à consommer sur place durant les repas, tandis que la licence “restaurant” permet de vendre toutes les boissons alcoolisées pour une consommation sur place lors des repas pris dans le restaurant. La licence IV, quant à elle, est relative à la vente d’alcool en dehors des repas (bar-restaurant). Notez que d’autres licences existent et que vous devez être au fait sur celles-ci.

Être équipé du matériel adéquat

Anticiper son ouverture avec l’achat de matériel nécessite de réfléchir aux besoins de vos futurs employés pour effectuer au mieux leur travail. Par exemple, pour le confort du cuisinier, il est conseillé de prévoir une cuisine professionnelle spacieuse et équipée, ainsi qu’une zone de stockage des produits et une chambre froide.

Aussi, non pas en cuisine, mais cette fois-ci plus du côté gestion de votre établissement, pour gérer les commandes et les paiements, il est recommandé d’utiliser un logiciel de caisse moderne et tactile, tel qu’une caisse enregistreuse personnalisable. Cela permet de gérer les commandes sur place, à emporter ou en livraison, de diviser les additions et de suivre les performances.  

Se former sur les normes et réglementation du secteur de la restauration 

Le respect des normes sanitaires est une obligation pour ouvrir un restaurant. Parmi ces normes, on trouve

  • l’utilisation d’équipements et de locaux propres ;
  • des aménagements pour l’hygiène corporelle et vestimentaire du personnel ;
  • une alimentation suffisante en eau potable ;
  • une zone de stockage et de conservation pour éviter la contamination,
  • le respect de la chaîne du froid.

Aussi, au moins un membre de l’équipe doit avoir suivi une formation sur les règles d’hygiène. De plus, un certain nombre de règles viennent s’ajouter telles que le respect de la législation relative aux heures d’ouverture et de fermeture, à la diffusion de musique, à l’affichage des prix et aux informations à fournir aux clients sur l’interdiction de fumer et la protection des mineurs.

En outre, les cartes et les menus doivent comporter le prix de chaque prestation et la mention « boisson comprise » ou « boisson non comprise » avec la nature et la contenance des boissons proposées. Notez aussi que l’origine des viandes bovines doit être mentionnée sur les menus, avec la traçabilité depuis la naissance jusqu’à l’abattage. Enfin, l’utilisation d’une caisse conforme aux normes anti-fraude est obligatoire.

Le cabinet CECCA vous aide à ouvrir votre restaurant 

Fort de son expérience et de sa connaissance approfondie du secteur de la restauration, CECCA est en mesure d’accompagner les futurs restaurateurs dans leurs projets. Qu’il s’agisse de la gestion comptable, fiscale, sociale ou juridique de votre établissement, chaque étape de la vie de votre entreprise est prise en main. En plus de ces services traditionnels, CECCA propose des solutions digitales innovantes pour automatiser votre comptabilité. Mais CECCA ce n’est pas seulement des services et des outils comptables !

Les partenaires de CECCA vous accompagne à chaque étape de l’ouverture de votre établissement

Notre cabinet d’expertise comptable travaille avec des partenaires de confiance pour vous proposer un accompagnement sur-mesure, notamment dans la recherche de vos locaux, de vos équipements mais aussi du financement de votre restaurant.

Chez CECCA, nous sommes là pour vous aider à trouver le local parfait pour votre activité grâce aux experts de notre filiale immobilière, CECCA Immobilier, qui vous assistent de la recherche à la négociation.

Pour votre équipement, nous vous recommandons la caisse enregistreuse Popina. Cette solution professionnelle, intuitive et ultra-réactive s’adapte à tous les besoins des restaurateurs : gestions multiples, accessoires connectés et écosystème de services pour enrichir votre expérience utilisateur et la satisfaction de vos clients.

Enfin, nous travaillons avec notre partenaire de confiance Banket pour vous aider à trouver le financement le plus adapté à votre projet. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos partenaires et comment nous pouvons vous accompagner dans l’ouverture de votre restaurant.

Pour votre restaurant, choisissez CECCA ! 

Avec CECCA comme partenaire, les futurs restaurateurs ont l’assurance d’être accompagnés par une équipe de professionnels dévoués qui comprennent les enjeux et les particularités de leur activité pour leur garantir le succès.

Pour en savoir plus sur nos services et nos partenaires, contactez-nous !

Envie d'en savoir plus ? Échangez avec un de nos expert-comptables !

Prenez dès maintenant rendez-vous avec un membre de l’équipe CECCA afin de booster votre activité et piloter plus facilement votre entreprise.

Vous aimerez aussi

Nous sommes déjà au mois de décembre. CECCA a rassemblé pour vous les dernières actualités à ne pas manquer pour la fin de l'année 2023.
Actualités

Prime de Noël, déclaration, bonus… qu’est-ce qu’il se passe en décembre ?

Vous vous posez des questions sur la facturation des frais kilométriques ? Avec CECCA, explorez les réponses à toutes ces questions !
Business

Facturation des frais kilométriques : méthodes, TVA et amortissement

CECCA relève les arnaques dont les entrepreneurs doivent particulièrement se méfier en ce moment. Certaines arrivent par lettres recommandées
Actualités

Entrepreneurs, attention aux arnaques avec lettre recommandée !

Restaurateurs, et si on vous disait que vous pouviez directement encaisser vos clients depuis votre iPhone ? Aujourd'hui CECCA vous parle de Tap to Pay.
CHR

Tap to Pay : l’encaissement moderne de la restauration

Tous les 15 jours, CECCA vous conte une histoire juridique pas comme les autres. Découvrez le Petit Cas CECCA #81.
Petit Cas CECCA

Petit Cas CECCA #81 : Prouver une inégalité salariale grâce aux bulletins de paie de ses collègues

Découvrez les mesures qui affecteront les entreprises en suivant ce guide sur les 6 mesures phares du PLF 2024.
Les actualités fiscales

PLF 2024 : les 6 mesures phares du nouveau projet de loi de finances

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour rester informé des dernières actualités !