Skip links

Ce qui change dès ce 1er juin 2021

Impôts, diesel, activité partielle, des nouveautés ont lieu ce 1er juin 2021.

Le soleil est réapparu. Les terrasses se gorgent de clients. Les restrictions s’amoindrissent. Le mois de juin marque l’arrivée de l’été avec une saveur particulière cette année. Après des mois de mesures sanitaires strictes, les Français et Françaises retrouvent enfin un semblant de vie normale en ce sixième mois de l’année.

Mais ce 1er juin porte également son lot de nouveautés.

Hausse des prix du gaz

La hausse des prix du gaz sur le marché international entraine irrémédiablement une hausse des prix du gaz en France. En effet, la Commission de régulation a annoncé que les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie augmenteraient de 4,4%. Plus précisément, elle sera de 1,2% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,6% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,6% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Malgré une augmentation significative, les tarifs réglementés ont cependant baissé en tout de 8% depuis le 1er janvier 2019.

Baisse de la prise en charge de l’activité partielle dès ce 1er juin

Le gouvernement a décidé d’adapter progressivement le dispositif d’activité partielle. Dès ce 1er juin 2021, plusieurs évolutions seront mises en place. Si le montant de l’indemnisation de chômage partiel versée aux salariés correspondra toujours à 84% du salaire net au moins jusqu’au 1er juillet, le reste à charge pour les entreprises évoluent dès ce 1er juin. Il passe ainsi de 15 à 25% pour les entreprises des secteurs non-protégés.

Les entreprises des secteurs protégés, hôtellerie-restauration, sport, culture, événementiel et les entreprises en grande difficulté auront quand à elle un reste à charge de 0%.

Fin de la trêve hivernale

Celle-ci avait été prolongée de deux mois suite à la crise sanitaire. Ce 1er juin, la trêve hivernale prendra bel et bien. Conséquences directes de ce changement : la reprise des expulsions locatives et les coupures d’électricité en cas d’impayés.

Emmanuelle Wargon, la ministre du Logement, a cependant affirmé « proposer un relogement ou un hébergement à chaque personne concernée et d’indemniser les propriétaires quand nous n’expulsons pas tout de suite ».

Les anciennes attestations employeurs ne sont plus autorisées

Les anciens modèles d’attestation transmis par les employeurs à Pôle Emploi ne seront désormais plus acceptés. Remis au salarié à la fin de son contrat de travail, ce document lui permet de faire valoir ses droits aux allocations-chômage. Si la voie dématérialisée est largement plébiscité aujourd’hui, les TPE souhaitant faire l’attestation papier doivent vérifier que le modèle est bien le plus récent, seul accepté par Pôle Emploi.

Nouvelle interdiction pour les véhicules polluants au 1er juin

L’interdiction de circulation des véhicules portant la vignette Crit’Air 4 s’étend aux zones à faibles émissions du Grand Paris à partir de ce 1er juin. Cette mesure était cependant déjà en vigueur dans Paris intra muros depuis le 1er décembre 2020. Les voitures diesel d’avant 2006 et celles avec des moteurs à essence d’avant 1997 ne pourront donc plus circuler en semaine de 8h à 20h dans ces zones. Pour les poids lourds, autobus et autocars, cette interdiction est valable tous les jours. Une amende de 68 euros pourrait être appliquée aux véhicules particuliers contrevenants.


Découvrir plus d’actualités sur notre blog

Vous souhaitez faire appel à un expert-comptable booster d’entrepreneurs ?

Contactez-nous

Leave a comment