Interview. Julien Latouche, fondateur de Votre Robin

Il y a peu nous vous parlions de Votre Robin, une startup que nous accompagnons et qui propose une plateforme facilitant la rencontre entre avocats et particuliers. Aujourd’hui nous partons à la rencontre de son fondateur, Julien Latouche.

Est-ce que tu peux nous expliquer un peu comment t’es venue l’idée de Votre Robin ? 

Je faisais de l’audiovisuel et je cherchais un avocat. J’ai mis pas mal de temps à en sélectionner quelques-uns et je me suis aperçu que les premiers rendez-vous étaient chers sans pour autant mener à quelque chose. C’est donc véritablement de la volonté de permettre aux gens de trouver le bon avocat et de recréer la confiance entre la profession et les particuliers qu’est née Votre Robin. La boite a ainsi été créée en 2017 et au tout départ on ne faisait aucune rentrée d’argent. On s’est concentré principalement sur la construction d’un large réseau d’avocats. Aujourd’hui entre 300 et 500 avocats sont disponibles sur la plateforme. 

Aujourd’hui quel est votre business model ? 

C’est très simple. Le client paye 5€ pour rencontrer l’avocat et ce dernier paye 15€. Le but est de faciliter la première rencontre afin que la personne puisse se faire un avis et que l’avocat puisse rencontrer un potentiel client.

Et à plus long terme ? 

On va continuer à développer notre communauté et s’agrandir. Et qui sait on sortira peut-être un jour de la niche des avocats pour s’ouvrir à d’autres professions ? 

Tu es jeune puisque tu as 20 ans. Ça n’a jamais été un frein ? 

Pas du tout ! Le seul vrai obstacle qu’il y a lorsqu’on monte une entreprise, c’est nous-même. On se met des barrières, on se dit qu’on n’y arrivera jamais alors qu’il faut tout simplement oser ! “100% des gens qui ont réussi ont essayé » c’est une phrase connue particulièrement vraie ! Concernant l’âge, je n’ai jamais trouvé que c’était un obstacle, bien au contraire, c’est un véritable moteur ! L’énergie est présente, on n’a pas ou peu d’obligations personnelles, on est libre et cela joue beaucoup lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat. Alors c’est vrai que parfois, on a du mal à être pris au sérieux mais lorsque les gens voient que l’on est motivé et sérieux, les avis changent. 

En matière de comptabilité, quelle a été la plus grande difficulté pour toi lors du lancement? 

La plus grande difficulté est venue du fait qu’au tout départ il n’y avait pas un seul euro qui rentrait dans la boite. Mais ce que j’ai beaucoup apprécié avec CECCA c’est qu’ils ont immédiatement cru au projet avant même de se demander comment il allait pouvoir récupérer le fruit de leur travail. Ça a été une véritable rencontre entrepreneuriale, on m’a beaucoup accompagné au tout début et j’en avais besoin. En plus de ça j’aime l’esprit jeune que possède le cabinet, c’est un des aspects qui m’a plu tout de suite ! 

Quel conseil donnerais-tu à un jeune entrepreneur qui souhaite se lancer ? 

De parler de son idée. Il y a toujours cette drôle d’habitude dans l’entrepreneuriat de penser que si on parle de son idée on va se la faire piquer. C’est faux. On pique les idées qui sont déjà mures et qui ont déjà fait leurs preuves. Lorsqu’on en est au premier stade, il est essentiel d’échanger et d’avoir des opinions différentes sur son projet. Avant que je créé Votre Robin, j’avais pensé à HomeLaw comme nom. Le modèle était fondé sur le fait que l’avocat venait directement chez les gens, ce que je trouvais être une bonne idée. Et en en parlant autour de moi, je me suis aperçu que personne n’avait réellement envie d’un avocat dans son salon. (rires) Discuter m’a permis d’identifier le désir des particuliers, de mes prospects.  Lorsqu’on a un projet, on a parfois tendance à oublier que notre marché ne nous ressemble pas toujours !  Enfin, le dernier conseil que je donnerais est de ne pas trop se poser de questions et de se jeter dans le bain car les possibilités sont infinies et il faut simplement mettre toute son énergie dans l’aventure car comme le disait Edison :  le génie c’est un pour cent d’inspiration et quatre-vingt dix-neuf pour cent de transpiration.” 


Découvrir Votre Robin 

Vous souhaitez monter votre startup ? Contactez nous .


 

Vous aimerez aussi

Ne manquez pas ces infos sur le questionnaire Ecovadis, la plateforme d'évaluation de la performance RSE des chaines d'approvisionnement.
Actualités

Questionnaire Ecovadis : comment répondre aux nouvelles exigences RSE des grands donneurs d’ordre

Aujourd'hui, nous abordons les risques encourus en cas de retard dans la déclaration de vos revenus. Avec CECCA, vous saurez tout !
Actualités

Déclarations de revenus : quels risques en cas de retard ?

Tous les 15 jours, CECCA vous conte le Petit Cas CECCA. Retrouvez votre histoire juridique pas comme les autres. Découvrez le Petit Cas CECCA #70.
Petit Cas CECCA

Petit Cas CECCA #70 : Tous les mouvements ne peuvent pas être tracés

Vous souhaitez reprendre le fonds de commerce d'un restaurant ? CECCA vous donne des conseils pour vous lancer !
Business

Reprendre le fonds de commerce d’un restaurant : ces choses à savoir avant de se lancer !

Dans cet article, CECCA vous explique comment inscrire votre restaurant sur les plateformes de livraison comme Uber Eats et Deliveroo.
Business

Inscrire son restaurant sur Uber Eats et Deliveroo : mode d’emploi

Vous rêvez d'ouvrir votre propre restaurant ? CECCA vous parle de l'ACRE, de l'ARE et de l'ARCE, ces aides pour ouvrir votre établissement !
Business

L’ACRE : l’aide pour ouvrir son restaurant

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour rester informé des dernières actualités !