Skip links

Tout savoir sur le projet d’euro numérique de la BCE

Pour aller dans le sens de la dématérialisation des paiements, la Banque centrale européenne met en chantier une version numérique de l’euro, qui devrait voir le jour à l’horizon 2025. On vous dit tout sur ce projet.

Aujourd’hui, l’argent a de plus en plus tendance à se dématérialiser. L’essor des cryptomonnaies en est l’une des preuves notamment. Face à cette digitalisation évidente, la Banque centrale européenne a imaginé l’euro numérique. Un euro virtuel utilisable par les particuliers comme par les entreprises et voué à faciliter les transactions. Concrètement, la BCE se donne deux ans pour dessiner les contours de ce projet ambitieux qui pourrait être lancé officiellement à l’horizon 2025.

Une monnaie virtuelle sûre

À quoi ressemblera cet euro numérique ? Il s’agira d’un porte-monnaie virtuel dont le solde pourrait servir à régler des achats du quotidien ou à réserver ses vacances par exemple. Les paiements pourront se faire en ligne, via une application ou grâce à une carte similaire aux cartes de débits actuelles. Et l’argent sera émis par l’Eurosystème (la BCE et les banques centrales nationales). Rassurez-vous, les pièces et les billets ne disparaîtront pas. L’euro numérique se présente simplement comme un moyen de paiement supplémentaire, gratuit, pratique et accessible à tout le monde.

Pour la BCE, l’enjeu est de proposer la « forme de monnaie la plus sûre » pour ces utilisateurs – autrement dit la monnaie d’une banque centrale. C’est la problématique que devra résoudre l’institution dirigée par Christine Lagarde pendant les deux ans de sa phase d’étude. Si cet objectif est atteint, le développement de l’euro numérique pourra commencer et prendra environ trois ans.

La BCE veut « répondre aux besoins des Européens mais aussi contribuer à prévenir les activités illicites et en évitant tout impact indésirable sur la stabilité financière et la politique monétaire ». Pour cela, elle doit s’assurer de l’implication des 19 membres de la zone euro. Et prévoir des changements législatifs pour donner à ce nouvel euro un statut officiel et conforme aux lois européennes.

Les avantages de l’euro numérique

La BCE avance plusieurs avantages à l’utilisation de cette future monnaie :

  • Pratique lors des transactions qui n’acceptent plus les espèces
  • Ne dépend pas d’instruments de paiements émis en dehors de la zone euro
  • Stimule l’innovation dans le domaine des paiements de détail
  • Respectueux de l’environnement car peu d’électricité nécessaire pour des milliers de transactions contrairement aux cryptomonnaies qui consomment plus d’énergie.

Pour le moment, les premiers tests réalisés par la BCE s’avèrent concluants et aucun obstacle majeur n’a été soulevé en cas d’éventuelle création de cette nouvelle monnaie. En attendant d’en savoir plus, découvrez plus d’informations sur l’euro numérique.


CECCA accompagne les entrepreneurs dans leurs démarches
Contactez nos experts

Découvrez plus d’actualités sur notre blog


Leave a comment