Skip links

Plus d’1 milliard d’euros collectés en 2020 grâce au crowdfunding

Malgré la pandémie, le succès du crowdfunding ne se dément pas avec une nouvelle somme record récoltée. Les entreprises font de plus en plus appel à ce mode de financement qui a des avantages certains.

C’est un record pour les plateformes de crowdfunding qui ont collecté 1,02 milliard d’euros en 2020 – contre 600 millions en 2019. Une hausse de 62% qui montre que le financement participatif n’a pas été spécialement touché par la crise sanitaire. L’étude, réalisée par le cabinet Mazars pour l’association Financement Participatif France, s’est basée sur les résultats de 60 plateformes de financement. Au total, ce sont plus de 115 000 projets qui ont été financés. Dont 13 796 lancés par des TPE/PME et 2 950 par des startups.

Le crowdfunding connaît donc sa plus forte croissance depuis sa création au début des années 2000. Cependant, il faut noter que le nombre de financeurs par projet a tendance à diminuer. Certaines campagnes ont plutôt été bouclées grâce à des investisseurs importants plutôt qu’à des particuliers. De plus, l’intégration du PGE (Prêt Garanti par l’État) sur certaines plateformes n’a pas eu le succès escompté. Seulement 4,9 millions d’euros ont été collectés via ce dispositif.

Comment bien réussir son crowdfunding ?

Au vu de l’essor du crowdfunding, il est de plus en plus tentant pour les entreprises de se tourner vers cette voie de financement. Il est toutefois important d’en connaître les rouages pour bien réussir sa campagne. Tout d’abord, il faut savoir que le crowdfunding s’adresse à tout le monde, aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises ou aux associations. Il permet de récolter des fonds parfois difficiles à obtenir par des moyens plus classiques.

3 types de financements sont possibles et tous ont leurs avantages :

  • Le don : Avec ou sans contreparties. Il est très avantageux si vous voulez tester votre marché. Et il peut également avoir un effet de levier pour récolter par la suite des financements plus conséquents. En moyenne, le don rapporte entre 1 479 € (sans contrepartie) et 7 144 € (avec contrepartie) par projet.
  • Le prêt : Avec ou sans intérêt, ou sous la forme de minibons. D’une durée maximale de 7 ans, il permet de financer des dépenses non prises en charge par les banques. Par projet, il permet de récolter 572 € pour les prêts non rémunérés, 14 658 € pour les prêts rémunérés, 131 107 € pour les prêts en minibons.
  • L’investissement : en capital, en obligations ou contre royalties. Il est utile pour le financement de projet innovant. Ou pour clôturer un tour de table par exemple. En outre, les investisseurs peuvent parfois avoir droit à un avantage fiscal. L’investissement permet de récolter en moyenne 403 466 € pour les obligations, 109 419 € pour les investissements en capital et 58 333 € pour les investissements contre royalties.

Ensuite, il faut faire le choix d’une plateforme de crowdfunding. Elles sont nombreuses et il faut vous assurer que celle que vous choisissez est adéquate pour votre projet et votre secteur d’activité. La dernière chose à faire est de vérifier si elle possède son autorisation pour exercer en France.

Enfin, posez-vous les bonnes questions avant de vous lancer. Vérifiez que vous pouvez bien communiquer sur votre campagne. Que vos ressources internes soient suffisantes pour la mener à bien. Assurez-vous que c’est le bon moment. Et déterminez exactement vos besoins de financement pour ne pas vous éparpiller.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Financement Participatif France.


CECCA vous accompagne pour le financement de votre entreprise
Contactez-nous

Découvrez plus d’actualités sur notre blog


Leave a comment