Skip links

Alternance : le Gouvernement prolonge l’aide à l’embauche

Jean Castex a annoncé la prolongation pour 6 mois du dispositif exceptionnel d’aide à l’embauche pour les apprentis et les contrats pro.

C’est une bonne nouvelle pour les alternants et les chefs d’entreprise. Au début du mois de septembre, Jean Castex a annoncé la prolongation du dispositif visant à faciliter l’embauche des apprentis et des jeunes en contrat de professionnalisation. Au lieu de s’arrêter à la fin de l’année 2021, les aides seront donc finalement versées jusqu’au 30 juin 2022. En 2020, plus de 525 000 nouveaux contrats d’alternance ont été signés, autrement dit un record. Cette prolongation devrait permettre de suivre la tendance et de confirmer l’attrait pour cette voie d’apprentissage autrefois malaimée.

Conditions d’attribution de l’aide à l’embauche

Le dispositif a été mis en place dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution en juillet 2020. Prolongé deux fois, ses conditions d’attributions et son montant ne change pas :

  • Pour une entreprise qui embauche un salarié de moins de 18 ans, l’aide est de 5000 euros.
  • Pour les embauches de salariés de plus de 18 ans et jusqu’à 29 ans, l’aide s’élève à 8000 euros.
  • Les entreprises de plus de 250 salariés doivent également respecter certains quotas pour être éligibles à l’aide : « 5% d’alternants d’alternants ou de volontaires accomplissant un volontariat international en entreprise ou salariés bénéficiant d’une convention industrielle de formation par la recherche ». Ou bien 3% d’alternants si ce pourcentage est la preuve d’une progression.

Ces aides sont versées uniquement pour la première année d’exécution du contrat. Et elles sont valables aussi bien pour les contrats de professionnalisation que d’apprentissage. Comment être sur de les recevoir ? L’employeur doit transmettre chaque mois la fiche de paie de son alternant à l’Agence de service et de paiement. En effet, s’il y a un manquement, l’aide s’arrête pour le mois suivant.

Bon à savoir : à l’issue de la première année, l’employeur peut continuer à percevoir un coup de pouce financier. Il s’agit de l’aide unique, attribuée aux entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent des apprentis. Ainsi, l’embauche doit se faire à partir de janvier 2022. Et le salarié doit préparer un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au Bac. L’aide s’élève à 4 125€ pour la 1ère année, puis 2 000 € la 2e année, et 1 200 € les années suivantes. Les entreprises de plus de 250 salariés n’ont pas droit à cette aide unique.

Pour en savoir plus si les différentes aides à l’embauche pour un contrat d’apprentissage, rendez-vous sur le site du Service-Public.


CECCA accompagne les entreprises dans toutes leurs démarches
Contactez l’un de nos experts

Découvrez la rémunération des alternants pour la rentrée 2021


Leave a comment