Skip links

Dispositif « Coup de pouce » : la prime pour vos travaux se prolonge

Les personnes pouvant bénéficier de la prime « Coup de pouce économies d’énergie » ont deux mois supplémentaires pour finir les travaux éligibles au dispositif.

En 2019, le Gouvernement lance le « Coup de pouce économies d’énergie » (CEE). Cette prime permet de financer des travaux d’économies d’énergie liés au chauffage ou à l’isolation. Pour bénéficier du dispositif, les travaux en question devaient s’achever le 30 septembre prochain. Le Gouvernement a pourtant décidé de prolonger ce délai en raison de la pénurie de certaines matières premières et des retards de livraisons. En effet, les artisans ont de plus en plus de mal à s’approvisionner, ce qui met en péril leurs chantiers.

Les ménages concernés ont donc désormais jusqu’au 30 novembre 2021 pour terminer les travaux engagés. Il y a cependant une condition pour pouvoir profiter de ce délai. Les travaux doivent avoir été lancés avant le 1er juillet 2021. Au-delà de cette date, vous n’êtes plus éligibles à la prime.

Pour Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, « le contexte de la crise des matériaux et de son impact sur les entreprises du bâtiment et la rénovation énergétique nous invite à adapter les conditions d’arrêt des « coups de pouce ». […] La transition que nous conduisons se doit d’être pragmatique pour tous, pour les artisans et les entreprises comme pour les ménages. »

Les modalités du « Coup de pouce économies d’énergie »

En lançant ce dispositif, le Gouvernement souhaitait aider les propriétaires et les locataires à mieux isoler leur logement, sortir des énergies fossiles et ainsi diminuer leurs factures de chauffage. Depuis le début de sa création, de nombreux travaux ont pu être engagés grâce au « Coup de pouce » :

  • 1 520 000 isolations de combles ou toitures,
  • 520 000 isolations de planchers bas,
  • 460 000 installations de chauffage au gaz en remplacement d’une vieille chaudière au gaz,
  • 340 000 installations de chauffage renouvelable (pompe à chaleur, chaudière granulés, autre) en replacement d’une vieille chaudière au fioul ou au gaz,
  • 70 000 installations de radiateurs électriques en remplacement d’un vieux convecteur,
  • 37 000 installations de chauffage au gaz en replacement d’une vieille chaudière au fioul

Le montant de la prime dépend des ressources de chaque ménage. Elle peut également se cumuler avec MaPrimeRénov, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) 2020 et l’éco-prêt à taux zéro sous certaines conditions. Ainsi, le Gouvernement a pour objectif d’encourager la solidarité dans le secteur et de rassembler plus efficacement les producteurs de matériaux, les distributeurs et les entreprises de construction.

Retrouvez plus d’informations sur la prime.

 


Nos experts CECCA vous accompagnent dans vos démarches
Contactez-nous

Plus d’actualités sont à découvrir sur notre blog


Leave a comment