Skip links

10 millions d’euros pour les PME qui apportent des solutions aux pays en développement

Dans le cadre du plan France Relance, Bruno Le Maire a lancé un nouvel appel à projets à destination des startups et des PME qui proposent des solutions pour la décarbonation des pays en développement.

Le Gouvernement choisit de s’engager plus durablement pour les pays en développement. Le 17 mai dernier, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, a alloué une enveloppe de 10 millions d’euros pour les entreprises françaises qui souhaitent imaginer des projets innovants permettant la décarbonation de certains services essentiels. Avec cet appel à projets, Bruno Le Maire veut encourager les startups et les PME à répondre aux besoins des pays émergents tout en limitant les émissions de carbone.

Quels besoins essentiels sont concernés ?

Pour pouvoir être sélectionnées, les entreprises devront en effet proposer des solutions alimentées par des sources d’énergie décarbonées qui résolvent les problématiques suivantes :

  • Eau potable et assainissement : production, distribution, traitement, réduction de la consommation ;
  • Énergie : production, distribution, stockage, accès à l’énergie hors réseau ;
  • Mobilité : mobilités actives, optimisation du transport collectif, véhicules électriques, systèmes de recharge, réduction des déplacements ;
  • Gestion des déchets : prévention, collecte,  recyclage, valorisation ;
  • Santé : consommation énergétique des infrastructures ;
  • Éducation : consommation énergétique des infrastructures, développement de nouveaux outils ;
  • Alimentation : infrastructures de la chaîne de valeur de la filière agricole, y compris en milieu urbain, systèmes agro-écologiques, productions décarbonées ;
  • Logement : écohabitats, matériaux de construction bas carbone, production et consommation énergétique, climatisation ;
  • Numérique : infrastructures et usages.

Quelles entreprises sont éligibles ?

L’appel à projets s’adresse à toutes les entreprises de l’Hexagone qui ont un projet à l’export et qui souhaitent mettre en pratique leurs idées. De plus, le Gouvernement encourage vivement les startups et les PME à déposer leurs candidatures. Il est également conseillé de s’associer avec des ONG ou des partenaires déjà implantés dans les pays en développement pour avoir plus de chances d’être retenu.

Par ailleurs, les jurés mettront l’accent sur plusieurs facteurs essentiels :

  • Soutenabilité du modèle économique du projet
  • Possibilité de répliquer la solution dans d’autres régions
  • Impact positif sur l’environnement
  • Réduction de la pauvreté
  • Innovation technologique
  • Intérêt du bénéficiaire local

Pour candidater, la procédure est simple. Il faut se rendre sur le site de la Direction générale du trésor. Ensuite, il s’agit de remplir sa fiche projet avant le 15 septembre 2021. La pré-sélection des projets se fera jusqu’à fin octobre. Puis, il y aura une séance de pitchs à la mi-novembre pour les entreprises sélectionnées suivie d’un échange avec les membres du jury. Enfin, nous connaîtrons les résultats officiels fin novembre. Une vingtaine de projets devraient être sélectionnés et financés à hauteur de 500 000 euros environ.

Pour en savoir plus sur l’appel à projets, rendez-vous juste ici.


Votre expert-comptable CECCA vous accompagne dans vos démarches pour votre entreprise !

Contactez-nous

Découvrir plus d’actualités sur notre blog


Leave a comment