Skip links

Librairies : les frais d’expédition des livres désormais pris en charge par l’État

Pour aider les librairies à faire face à leur fermeture exceptionnelle pendant le confinement, le gouvernement a mis en place un dispositif qui prend en charge les frais d’expédition des livres.

Même si les librairies ont dû baisser le rideau jusqu’au 1er décembre au moins, elles ont la possibilité de poursuivre leur activité en ligne et de proposer un service « click and collect ». Depuis le 5 novembre dernier, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, et la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, ont décidé de donner un coup de pouce aux librairies indépendantes en créant un dispositif qui prend en charge les frais d’envoi des livres.

Les librairies ont désormais la possibilité de facturer à leurs clients des frais de port s’élevant seulement à 0,01 euros, ce qui correspond au montant minimum légal. Ensuite, elles peuvent déposer une demande de remboursement à l’ASP (Agence de Services et de Paiement). Pour ce faire, il leur suffit d’envoyer les factures justifiant des frais d’expédition de toutes les commandes prises en charge depuis le 5 novembre.

Pour Roselyne Bachelot, « il est essentiel que la vente de livres continue. Par la prise en charge des frais d’expédition, l’État est à nouveau aux côtés des librairies, en rétablissant des conditions de concurrence équitables et en favorisant leurs ventes à distance. » Le gouvernement choisit donc d’aider les librairies face à des géants comme Amazon ou la Fnac. La Poste s’engage également en mettant en place une remise qui réduit l’avance de trésorerie des librairies et leur permet de livrer à J+1.

Pour en savoir plus, rendez-vous juste ici.


CECCA accompagne les entrepreneurs à travers la crise.

Contactez-nous pour plus d’informations
Plus d’actualités sur notre blog


Leave a comment