Skip links

Quelles aides pour embaucher un jeune de moins de 26 ans ?

(Mis à jour le 05/09/20)

Le Gouvernement a mis en place une aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans qui concerne tous les employeurs du secteur privé, les entreprises et les associations. Les modalités ont été précisées le 4 septembre dernier.

Embauche d’un jeune de moins de 26 ans

Prime de 4000 euros à raison de 1000 euros par trimestre durant un an pour toutes les entreprises pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans à la date de signature du contrat, jusqu’à 2 SMIC en CDI ou en CDD de 3 mois au moins conclu entre le 1er août 2020 et 31 janvier 2021.

Pour un CDD :

  • Le salarié recruté doit avoir moins de 26 ans à la date de la conclusion du contrat
  • Le CDD doit être d’une durée de 3 mois minimum
  • Le contrat doit être conclu entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021
  • Le jeune ne doit être dans l’entreprise à partir du 1er août 2020 sur un contrat qui ne donne pas droit à cette aide à l’embauche
  • Sa rémunération doit être inférieure ou égale à 2 fois le Smic, soit 3 079 € mensuels
  • L’employeur ne doit pas percevoir d’autre aide de l’État pour ce salarié
    Par exemple, l’employeur n’a pas droit à l’aide à l’embauche des moins de 26 ans pour un contrat d’alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation). En revanche, elle pourra être versée si le jeune est embauché après son alternance.
  • Le poste concerné par l’embauche ne doit pas avoir fait l’objet en 2020 d’un licenciement économique

Pour un CDI :

  • Le salarié recruté doit avoir moins de 26 ans à la date de la conclusion du contrat
  • Le contrat doit être conclu entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021
  • Le jeune ne doit être dans l’entreprise à partir du 1er août 2020 sur un contrat qui ne donne pas droit à cette aide à l’embauche
  • Sa rémunération doit être inférieure ou égale à 2 fois le Smic, soit 3 079 € mensuels
  • L’employeur ne doit pas percevoir d’autre aide de l’État pour ce salarié
    Par exemple, l’employeur n’a pas droit à l’aide à l’embauche des moins de 26 ans pour un contrat d’alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation). En revanche, elle pourra être versée si le jeune est embauché après son alternance.
  • Le poste concerné par l’embauche ne doit pas avoir fait l’objet en 2020 d’un licenciement économique

Embauche d’un apprenti

Prime de 5000 euros pour l’embauche d’un mineur et de 8000 euros pour un majeur préparant un diplôme de niveau Master (au plus) par un contrat d’apprentissage conclu entre le 1er juillet et le 28 février 2021. Ouverte à toutes les entreprises sous condition toutefois, pour les entreprises de 250 salariés et plus d’atteindre le quota d’alternants à l’effectif.

Embauche en contrat de professionnalisation

Prime de 5000 euros pour l’embauche d’un mineur et de 8000 euros pour un majeur préparant un diplôme de niveau licence professionnelle (au plus) par un contrat de professionnalisation conclu entre le 1er juillet et le 28 février 2021. Ouverte à toutes les entreprises sous condition toutefois, pour les entreprises de 250 salariés et plus d’atteindre le quota de contrat favorisant l’insertion professionnelle (à définir).

Comment obtenir l’aide ?

L’employeur a un délai de 4 mois à partir de la date de l’embauche pour déposer sa demande d’aide. Il doit déposer sa demande d’aide sur une plateforme en ligne de l’État qui ouvrira le 1er octobre 2020.

Les demandes d’aide pourront donc être déposées sur cette plateforme du 1er octobre 2020 jusqu’au 31 mai 2021.

Découvrez toutes les autres aides à l’embauche

Lien vers les autres aides à l’embauche

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/emploi-des-jeunes-presentation-du-plan-1-jeune-1-solution

Leave a comment