Skip links

Le vélo de fonction : la tendance qui a du bon pour votre entreprise

La bicyclette classique et le vélo électrique ont le vent en poupe, notamment depuis le début de la crise du COVID-19. Bon pour la planète, moins coûteux, efficace pour la santé, ce moyen de transport apparu pour la première fois au début du 19ème siècle pousse peu à peu les portes des entreprises. Place au vélo de fonction !

Et si l’on mettait fin à la voiture de fonction pour lui préférer le vélo, classique ou électrique ? C’est le pari que font de plus en plus d’entreprises, telles que la banque américaine Morgan Stanley, qui a attribué à plus d’un tiers de son personnel parisien (130 personnes) des vélos électriques pour leur déplacement.

Face à cet engouement toujours plus important, aussi bien de la part des salariés que des dirigeants, quels peuvent bien être les avantages de faire du vélo son véhicule de fonction ?

Le vélo de fonction comme solution écologique pour améliorer le bien-être au travail

Réduction du stress, bénéfices sur la santé grâce à un effort physique quotidien, meilleure disponibilité, les avantages liés à la pratique du vélo ont été maintes fois démontrés. En plus d’être un moyen de transport non polluant et plus écologique que la voiture ou le scooter, la bicyclette apparait comme un outil de bien-être physique… mais également mental.

En effet, face à la crise sanitaire, beaucoup de salariés ont développé une inquiétude quant à la prise des transports en commun. Habitués au télétravail depuis des mois, la peur de la contamination en se rendant sur leur lieu de travail via les transports est devenue monnaie courante chez ces salariés. Le vélo serait alors une bonne solution pour redonner confiance à ses collaborateurs et leur permettre de se rendre au travail l’esprit tranquille.

via GIPHY

Un enjeu pour l’accessibilité au travail

Les grandes villes françaises se ferment peu à peu aux voitures pour privilégier la piétonnisation ainsi que les pistes cyclables. Rien que dans la capitale, Anne Hidalgo, réélue maire de Paris fin juin, a réaffirmé son désir de rendre la ville toujours plus accessible aux cyclistes. Abaissement de la limitation de vitesse, fermeture de voies de circulation pour en faire des pistes cyclables, mise en place d’aides pour les particuliers qui achètent un vélo, la ville de demain sera définitivement celle du deux roues.

Il sera alors beaucoup plus facile pour les salariés de se rendre à leur rendez-vous intra-muros en pédalant, qu’en conduisant. Le vélo de fonction aura donc des effets bénéfiques sur le temps de travail de ces derniers et réduira considérablement la durée de leurs trajets quotidiens, améliorant leur bien-être et leur efficacité au passage.

Des avantages fiscaux pour les entreprises

Faire de son entreprise l’une des pionnières de la transition écologique possède de réels avantages pour celle-ci. Car en plus d’améliorer la qualité de vie de ses salariés comme vu précédemment, l’investissement, notamment dans les vélos électriques, peut avoir un véritable intérêt en matière de fiscalité.

La Loi d’orientation des mobilités (LOM), promulguée fin 2019, a mis en place des mesures incitatives pour aider les entreprises à passer le cap du vélo de fonction. Ainsi, jusqu’à 25% des frais engagés pour doter gratuitement ses employés de vélos pour leurs déplacements quotidiens peuvent être déduits de l’impôt sur les sociétés. Les achats liés au cyclisme sont également déductibles. Les frais engendrés pour les casques, antivols, assurances, entretiens et bien d’autres peuvent donc être en partie pris en compte dans l’abattement fiscal.

Difficile alors de trouver encore des excuses pour ne pas sauter le pas du vélo de fonction !

Moins de retards dûs aux transports en commun, fin des problématiques de stationnement, fluidification des trajets, avantages fiscaux : pédaler est décidément la nouvelle tendance qui a du bon pour votre entreprise.

Leave a comment